Les poussins d’un jour

On appelle « poussin d’un jour » de jeunes poussins de l’espèce Gallus Domesticus de 24 heures à quelques jours, livrés en masse par un accouveur à des éleveurs qui en feront des poules pondeuses ou plus souvent des poulets de chair. Il existe aussi des canetons d’un jour produits industriellement, de même que des dindonneaux.
Dans de bonnes conditions, les œufs peuvent être conservés pendant 3 à 7 jours avant leur mise en incubation. Cette durée de stockage influe grandement sur l’éclosabilité des œufs. Une fumigation, protégeant l’œuf des agents pathogènes présents sur sa coquille augmente la chance de survie de l’œuf. Enfin, ils sont préchauffés avant d’être à proprement parler incubés pour éviter qu’une condensation porteuse de bactéries ne se forme à la surface de la coquille en cas de rapide changement de températures et d’hygrométrie.

Pour les techniques non-naturelles, le succès de l’incubation commence par la collecte méticuleuse des œufs dans les nids, par une bonne conservation des œufs avant l’incubation et enfin par le maintien de la température durant toute la durée de l’incubation.

Les producteurs de poussins utilisent deux types d’appareillage : les incubateurs et les éclosoirs

En couveuse ventilée, une température de 37,7 °C est maintenue avec 50 % d’hygrométrie pour les 18 premiers jours puis 65 % pour les 3 derniers (afin de ramollir la coquille pour faciliter l’éclosion).
Les œufs sont mirés par les accouveurs le 18e jour d’incubation afin d’écarter les œufs non fécondés.

Add a Comment

Your email address will not be published.

Autres articles